Homsphere, et le cercle vertueux

Imaginez un logement entièrement décarboné – parfaitement intégrée à l’environnement naturel où elle se trouve - qui réussisse à se caler agilement sur votre mode de vie, afin de générer exactement le nombre de kilowatts d’énergie qu’il vous faut. Cette habitation intelligente existe. Elle est le fruit d’une réflexion globale prenant en compte l’ensemble de défis énergétiques, technologiques et économiques, d’aujourd’hui et de demain : combattre les émissions de carbone, proposer un bilan énergétique annuel favorable et se placer sur le marché immobilier à un prix de vente abordable. Découvrons ensemble le fonctionnement de la « Maison de demain ».
  • habitat décarboné

Origines d’un concept holistique d’habitation « zéro carbone »

Pensé, produit et réalisé en Vieille-Ville de Genève par Sébastien Bouvet et son équipe, Homsphere a pour but de concevoir la maison de demain : une habitation énergétiquement autosuffisante, confortable et écoresponsable, sachant allier intelligence artificielle de pointe et design. En résumé, Homsphere est belle et confortable, produit, stock et gère elle-même sa consommation d’énergie verte.

Tout est pensé pour satisfaire au cercle vertueux : une voiture électrique est aussi offerte avec la maison, cette dernière étant alimentée par l’énergie solaire captée « in house ». Avant toute chose, les habitations Homsphere ne génèrent strictement aucune émission de gaz carbonique, sans pour autant perdre en performance et sans coûter plus cher à leurs habitants. Mais comment ? Allons voir

 

Générer plus d’énergie que celle que l’on consomme : la clé du futur

À l’heure où l’urgence climatique est sur toutes les lèvres, réduire à zéro ses charges de chauffage et d’électricité est non seulement possible, mais aussi rentable. Ainsi, les maisons Homsphere proposent une solution concrète en produisant toute leur électricité, grâce au soleil, et ce, sans rejets de carbone. Elles stockent, quantifient et réattribuent de l’énergie. Leur production, consommation et domotique sont en permanence contrôlables via l’application Homsphere.

L’énergie et tous les équipements de la maison sont gérés par un Serveur
Central. Il contrôle la consommation électrique de la maison comme de la voiture.

 

Conserver son indépendance énergétique, sans renoncer à la performance

Les maisons Homsphere produisent toute leur électricité grâce au soleil. Les toits des villas sont recouverts de panneaux photovoltaïques fournissant l’électricité pour tous les usages courants et alimentant des pompes à chaleur qui, couplées à des sondes géothermiques, servent à chauffer les logements en hiver et à les rafraichir en été. L’isolation labellisée MINERGIE-P1 et la ventilation à double flux, qui préserve la température intérieure, réduisent les besoins thermiques au strict minimum. L’indépendance énergétique est assurée.

 

« L’indépendance énergétique, au cœur d’un processus performant. »

Domotique et autosuffisance : optimiser la consommation énergétique

Durant la journée, le courant produit est directement consommé sur place au lieu d’être injecté sur le réseau des Services industriels de Genève (SIG). Les capteurs solaires servent aussi à recharger une batterie de dix kilowatts qui assure l’approvisionnement électrique de la maison durant la nuit. Le surplus d’énergie produite est revendu aux propriétaires des autres villas mitoyennes (dans le cas où ils en consomment, à ce moment précis, plus qu’ils n’en génèrent eux-mêmes) ou aux SIG. Grâce à l’intelligence artificielle de la maison, l’optimisation énergétique est gérée automatiquement, à 100%.

Les équipements, par la domotique, communiquent avec le Serveur Central via des protocoles classiques, tels que KNX, M-Bus ou Modbus, et lui transmettent leurs informations. Le Serveur Central réceptionne et analyse ces dernières grâce au software Homsphere, et, en fonction des paramétrages et du comportement des utilisateurs, envoie ses ordres aux équipements. L’analyse de l’ensemble des données permettra de faire évoluer, grâce à l’intelligence artificielle, l’algorithme de vie Homsphere. Celui-ci suggèrera des modifications à l’utilisateur et s’adaptera à sa manière de vivre. La production, la consommation d’énergie et l’état des équipements sont consultables en tout temps sur l’application Homsphere.

 

Modèle économique et rentabilité financière : un solde bénéficiaire sur l’année

Matériaux, gestion, technologie, serveur central sont sélectionnés et assemblés dans le but de rendre accessible l’habitat du futur, sans pour autant sacrifier la qualité et le confort. Rendre financièrement abordable une maison Homsphere est aussi primordial que d’assurer ses performances. De fait, chaque logement a besoin en tout de 6’000 kilowattheures d’électricité par an. Elle en produit en moyenne 11’000 à 12’000, grâce au rendement élevé des panneaux solaires en été. Cela permet de revendre l’excèdent énergétique au gestionnaire du réseau de distribution, durant la période estivale, afin de financer la demande énergétique hivernale. Le cercle vertueux est complet.